Latin

33èmes Journées Européennes du Patrimoine

Par FRANCOISE SAUVESTRE, publié le dimanche 18 septembre 2016 13:37 - Mis à jour le dimanche 18 septembre 2016 13:37

33èmes Journées Européennes du Patrimoine


« Qui prend le passé pour racine,

A pour feuillage l’avenir. »

 Victor Hugo, extrait de « la Fonction du poète », Les Rayons et les Ombres, 1830

    Depuis 1984, les Journées Européennes du Patrimoine, créées par le ministère de la Culture, font partie des événements culturels de la rentrée. Cette année, il s’agit du 17 et du 18 septembre. Le thème retenu est « Patrimoine et Citoyenneté ». 

Cet événement a pour vocation de promouvoir le patrimoine français et de mettre en valeur le travail quotidien que nécessite sa préservation.
Ces deux journées sont une belle occasion pour visiter gratuitement des lieux peu accessibles en temps normal, des monuments, des musées, des jardins : choisissez !

Voici le lien que vous pouvez utiliser pour accéder aux divers sites qui pourraient vous intéresser :
journeesdupatrimoine.culturecommunication.gouv.fr

Le forum à Rome

Le mot "patrimoine" vient du latin patrimonium. Selon son étymologie, le patrimoine est défini comme l'ensemble des biens hérités du père (la langue latine fait la différence entre ce qui est relatif à la « mère », le matrimonium , « mariage », et ce qui est relatif au « père », le patrimonium.) ou de la famille, par extension.

Au XIIème siècle, le terme apparaît en français. Il s'entend comme l'héritage légué par les générations précédentes, à transmettre aux générations futures et dépasse ainsi la notion de propriété personnelle.
La Renaissance et son retour à l'antique amorcent une prise de conscience patrimoniale.
Celle-ci se développera peu à peu au fil de cabinets de curiosité et de musées mais il faut attendre l'époque mouvementée de la Révolution française pour voir se mettre en place par la suite, une volonté de protection des oeuvres architecturales, en réaction aux vagues de destructions massives du moment.

Le patrimoine couvre aujourd'hui les champs les plus étendus de toutes ses formes matérielles, humbles ou prestigieuses, jusqu'aux expressions les plus immatérielles de la culture.
De façon emblématique, une partie de ce patrimoine est labellisé depuis 1972 par l'UNESCO au titre de patrimoine mondial, un héritage aux accents universels.

 

Le Colisée à Rome

                                            L'enseignement des langues et cultures de l'Antiquité :

Une découverte de la civilisation à la source de la nôtre

Le simple fait d’étudier le monde antique permet de comprendre l’importance de l’univers gréco-romain dans nos coutumes et traditions politiques, historiques, morales, littéraires et artistiques. L’étude du latin comme du grec a ceci de particulier qu’elle se fait sur des extraits d’oeuvres majeures de la littérature antique. Ainsi l’étude de la langue est liée à celle de l’histoire antique. D’où la possibilité de découvrir d’abord la vie quotidienne pendant l’antiquité et par la suite les écrits des grands poètes, narrateurs, philosophes, artistes, tragédiens et dramaturges. Leurs oeuvres ont des retentissements sur notre vie contemporaine au plan politique, religieux, social, littéraire et philosophique.

Une découverte du patrimoine artistique gréco-romain

Pour apprécier à sa juste valeur l’impact du latin et du grec, il est nécessaire de s’intéresser aussi aux cultures grecque et romaine. L’architecture, la sculpture, les peintures et vestiges archéologiques évoquant la vie quotidienne, tout atteste la grandeur de ces civilisations. Chaque objet témoigne des modes de vie et de pensée des Romains et des Grecs. Les langues anciennes représentent donc une ouverture culturelle et permettent de découvrir le patrimoine antique comme y invite le programme officiel.

 

 

 

Pièces jointes
Aucune pièce jointe