Latin

Fluctuat nec mergitur.

Par FRANCOISE SAUVESTRE, publié le dimanche 22 novembre 2015 13:59 - Mis à jour le dimanche 22 novembre 2015 14:08
  (source : BDG)
 
  La devise en latin de la ville de Paris est devenue spontanément un slogan de résistance au terrorisme dans les rues de la capitale et sur les réseaux sociaux après les attentats du 13 novembre 2015 à Paris.
 
  Le blason officiel de la Ville de Paris représente un bateau à voiles naviguant sur des flots et où il est inscrit « Fluctuat nec mergitur», une locution latine que l’on traduit par «Il est battu par les flots, mais ne sombre pas».

(fluctuo, as, are : être ballotté par les flots ; mergo, is, ere : engloutir ; forme passive dans la devise : être englouti)

   C'est une allusion aux nombreux orages qui ont soulevé les flots contre les flancs du navire sans pouvoir le submerger.

« Paris, malgré le temps et les adversités de toutes sortes, est toujours indestructible ».

 La devise de Paris, "Fluctuat nec mergitur", remonte au Moyen Age.

 Construite dans une île dont la forme offre une ressemblance avec la coque d'un navire, la ville antique de Lutèce avait pris pour armes un vaisseau.

 Le blason a été popularisé au Moyen Age en reprenant le sceau des Nautes, marchands de l’eau, créé dans l’Antiquité. Pour cette puissante corporation, la Seine était un lieu essentiel pour le commerce de la ville. C’est sous Philippe Auguste (1165-1223), dès 1190, qu’une première mention de ces armoiries de Paris est apparue.

 Par la suite, Saint Louis (1214-1270) a reconnu une valeur officielle à ce sceau qui permettait de sceller les actes pris par le prévôt des marchands, héritier des marchands de l’eau et ancêtre du maire de Paris. En 1358, Charles V lui a donné sa forme actuelle en y ajoutant des fleurs de lys, symbole du roi.

 Elle apparaît sur des jetons dès la fin du XVIe siècle, mais n'est pour la ville, jusqu'à la Révolution, qu'une devise parmi d'autres.

 Malgré plusieurs modifications au gré des changements de régime politique, notamment après la Révolution, ce blason a retrouvé sa forme officielle par un arrêté du 24 novembre 1853 du baron Haussmann, alors préfet de la Seine.

 Cette phrase latine a aussi été utilisée par Georges Brassens pour désigner le bateau Les Copains d'abord dans la chanson et l'album du même nom.

 

 

Pièces jointes
Aucune pièce jointe