Latin

Journée mondiale de la poésie : 21 mars 2017

Par FRANCOISE SAUVESTRE, publié le mardi 21 mars 2017 17:04 - Mis à jour le mercredi 22 mars 2017 06:44

  Le 21 mars a été proclamé Journée mondiale de la poésie par la Conférence générale de l'Organisation des Nations-Unies pour l'éducation, la science et la culture, lors de sa 30ème session, à Paris, en octobre et novembre 1999.

 L'objectif de cette journée est d'encourager la lecture, la rédaction, la publication et l'enseignement de la poésie dans le monde entier.

       Les origines de la poésie se confondent avec les mythes de la Grèce antique.

   Les Grecs associaient en effet la poésie à plusieurs divinités ou personnages mythiques :

- Les neuf Muses, filles de Zeus et de Mnémosyne, à chacune desquelles on attribue un domaine du savoir humain. Ainsi, le poète invoquait-il sa Muse afin de recevoir l'inspiration car les Grecs pensaient que l'inspiration était divine et sacrée, et qu'elle n'était donnée qu'à des êtres d'exception.

- Orphée, fils de Calliope, Muse de la poésie épique et du roi de Thrace : il était l'un des rares mortels capables de rivaliser avec les dieux dans l'art de jouer de la lyre, alors étroitement associé à la poésie. L'art d'Orphée était tellement merveilleux qu'il était capable d'émouvoir la nature elle-même, d'adoucir les bêtes sauvages et d'attirer à lui les arbres et les montagnes.

- Apollon, dieu de la musique et de la poésie, charmait aussi les dieux de l'Olympe quand il jouait de la lyre, son instrument favori. Egalement dieu de la vérité et de la raison, ils inspirait les poètes qui cherchaient à élucider les mystères du monde.

- Dionysos, fils de Zeus et de Sémélé, était le dieu du vin et de l'ivresse. Les poètes inspirés par Dionysos étaient pris de "fureur", une sorte d'ivresse, et créaient, sous l'emprise du dieu, une poésie libre où les désirs et les sentiments se déchaînaient.

Pièces jointes